La journée du souvenir du 11 novembre 2018

La commémoration de l’Armistice de 1918 a été l’occasion pour Chérence de raviver la mémoire des anciens et de rappeler aux plus jeunes les souffrances connues par les habitants de la commune lors de la Première guerre mondiale. Après lecture du discours du Ministre de la Défense par M. le Maire, un hommage particulier a été rendu aux soldats de Chérence qui ont combattu entre 1914 et 1918. L’assistance était plus nombreuse que lors des années précédentes. Les pompiers, la gendarmerie et l’Association des anciens combattants étaient présents. Après le dépôt des gerbes au pied du Monuments aux morts, la Marseillaise était entonnée par l’assistance.

C’est ensuite Louis Guimier, maire de Chérence pendant plus de 50 ans de 1888 à 1940, qui a été mis à l’honneur. Distingué par la Légion d’honneur pour la durée exceptionnelle de son mandat de maire, la municipalité avait prévu dès son décès de donner son nom à la place de l’église. Cette décision était malheureusement tombée dans l’oubli à l’époque avant sa concrétisation,  mais elle a été reprise par Philippe Vandeputte et le conseil municipal. L’inauguration de la place Louis Guimier a donc eu lieu ce dimanche 11 novembre. La lettre d’hommage à Louis Guimier rédigée par Julien Huber, adjoint au maire en 1940, a été lue par l’arrière-petite-fille de son rédacteur, puis  la plaque apposée à son nom à été découverte par M. le Maire.  La cérémonie s’est terminée au Foyer rural par un cocktail offert à la population par l’Association des anciens combattants.